La soumission d’articles scientifiques : une expérience où la frustration n’est jamais bien loin

Pourquoi cette thématique ?

Il y a relativement peu de temps (fin février 2019), je présentais un de mes anciens travaux de recherche dans le cadre d’une activité collective au sein du département dans lequel je suis chercheur postdoctoral. Et donc, en ce qui concerne la présentation en tant que telle, en plus du cœur de la présentation, j’avais créé quelques diapositives pour contextualiser la démarche de publication associée à ce travail, en mettant l’accent sur les inévitables échecs associés. L’auditoire a toutefois eu une réaction assez surprenante, dans le sens où alors que cette partie ne représentait qu’un point infime de la présentation, elle a suscité une petite discussion d’une richesse et d’une authenticité que je n’avais pas vraiment anticipées. Concrètement, la plupart des chercheurs et étudiants présents partageaient un ressenti de frustration à l’égard du processus de publication scientifique, tout en étant conscient de sa nécessité dans le déroulé « normal » d’une carrière et de la diffusion des connaissances. Pour résumer, beaucoup d’efforts consentis, énormément d’attentes, des retours régulièrement difficiles à encaisser.

            Je voulais alors vous proposer quelques illustrations significatives issues de mes propres expériences de publications. L’essentiel aura peut-être une teneur assez négative, mais il y aura aussi des passages joyeux (que je garderai probablement pour la fin). Ca prendra aussi probablement plusieurs parties …


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.